Monte personne » Installation & Dépannage » Les normes de sécurité pour les monte-escaliers

Les normes de sécurité pour les monte-escaliers

Un monte escalier est par définition l’équipement qui doit apporter plus de sécurité au déplacement des personnes à mobilité réduite ou ayant un handicap physique dans un lieu d’habitation ou un lieu public. Et comme tous les autres équipements de sécurité qui peuvent être proposés sur le marché, le monte escalier dispose de certaines normes auxquelles les fabricants doivent strictement se conformer. Cela assure plus de fiabilité et de confiance pour le client qui dispose dès l’achat d’une garantie de qualité supérieure et de fonctionnement optimal. La prise en considération de la conformité de votre monte escalier avec les labels européens en vigueur est désormais essentielle avant de vous engager dans un achat à risque.
montescalier-droit

La normalisation :

Afin qu’il soit utilisé dans ces meilleures conditions d’utilisation, un équipement d’accessibilité dédié aux personnes à mobilité réduite doit inévitablement répondre aux critères de sécurité rigoureux et aux exigences de performance techniques. Les monte-escaliers sont régis par la norme européenne de type C, NF EN 81-40 de décembre 2008. Cela concerne essentiellement la conception, l’installation et la maintenance de leurs principaux composants. Un monte-escalier doit être également équipé de dispositifs de protection des personnes contre les risques qui peuvent éventuellement parvenir au cours de l’utilisation, parmi ces dispositifs on distingue :

  • Le siège du monte escalier doit être pivotant et ne demande aucun mouvement de torsion de la part de l’utilisateur lors de son accès à son monte escalier.
  • La ceinture de sécurité est essentielle, car elle permet un attachement optimal de l’utilisateur vers son siège.
  • Le repose-pieds doit être escamotable afin de ne pas déranger le passage des autres utilisateurs de l’escalier.
  • Les détecteurs d’obstacles sont de présence obligatoire afin de prévenir en cas de présence d’obstacles capables de bloquer la course du monte escalier.
  • Le système d’arrêt d’urgence étant utilisé dans le cas où un obstacle fut détecté par les capteurs de sécurité, ou lorsque le monte escalier dépasse sa vitesse convenue à cause d’un mauvais fonctionnement par exemple. Ce dispositif doit être opérationnel même en cas de coupure d’électricité.
  • L’interrupteur de verrouillage qui va empêcher l’utilisation par des personnes non autorisées.
  • Les dispositifs de commande doivent être placés sur les accoudoirs afin d’assurer un contrôle facile et direct de l’appareil. Deux autres télécommandes doivent être placées en haut et en bas de chaque pilier pour pouvoir appeler ou envoyer le monte-escalier.
  • Le plateau doit être suffisamment large afin d’y bien placer un fauteuil roulant et anti-déparant pour éviter les risques de chut.
  • La charge maximale d’utilisation doit être clairement mentionnée sur la machine et dans la notice d’instructions.
  • En option : un système d’alarme afin de signaler une mauvaise utilisation de l’appareil ou un risque de panne au niveau de l’un de ses éléments.
  • Important: bon à savoir qu’il suffit qu’une seule pièce parmi les éléments susmentionnés soit non conforme aux normes européennes requises pour que tout le système soit facilement défectueux et ne peut plus continuer à fonctionner correctement. Nous vous conseillons dans ce cas de se conformer strictement à la notice d’instructions livrée avec la machine et aux explications de l’installateur.

La réglementation :

En pratique, les critères de respect de la sécurité de l’utilisateur dont la présence doit être vérifiée dans un monte escalier sont régis par plusieurs directives, en particulier :

  • La directive « Machines » 2006/42 du 17 mai 2006.
  • La directive 2001/95/CE du décembre 2001 en ce qui concerne la sécurité générale des produits.
  • La directive « Basse Tension » 2006/95/CE du 12 décembre 2006 en ce qui concerne la sécurité électrique.
  • La directive de « Compatibilité électromagnétique » 2004/188/CE du décembre 2004.

C’est alors aux fabricants de satisfaire aux exigences de sécurité et de se conformer strictement aux réglementations directives. En outre, c’est à l’utilisateur de s’assurer de leur présence sur l’équipement de sécurité avant même de l’installer dans son foyer.

Comment garantir plus de sécurité dans un monte escalier ?

Équiper sa maison d’un monte escalier s’avère dans certains cas un investissement important qui parvient à valoriser le bien immobilier comme par un mini-ascenseur ou une plateforme élévatrice. Afin de faire le choix de l’équipement le plus performant en termes de sécurité, il faut surtout s’appuyer sur des critères techniques et acheter auprès d’un fabricant reconnu par la robustesse et la qualité élevée de ses produits. Ensuite, un monte escalier ne doit pas être bruyant ni provoquer de l’encombrement au niveau de l’escalier et déranger ainsi les autres utilisateurs.

Et afin de garantir plus de sécurité, la mise en place de votre appareil doit être effectuée uniquement par un professionnel habilité qui vous fournira les conseils nécessaires et interviendra en cas de panne. En outre, c’est généralement votre fournisseur qui vous fait bénéficier de ce service après-vente et qui vous proposera un contrat de maintenance et d’entretien pour pouvoir contrôler d’une manière régulière le fonctionnement dans les normes. Bref, la garantie de sécurité est un critère majeur lors de la sélection du produit qui s’adapte le mieux avec votre escalier et qui pourra avoir la durée de vie la plus longue possible. Viennent par la suite s’ajouter les critères de confort, de charge maximale, d’esthétique, et d’ergonomie.

 

Laisser un commentaire